ACCOMPAGNER COMME OBJECTIF DE VIE

Les prémices de notre but existentiel au service de l'être

"Quel est le propre de l'être humain ?", est sans aucun doute la question métaphysique par excellence que l'être humain lui-même, essaye de répondre, depuis qu'il a pris conscience de sa propre existence. D'un point de vue anthropologique, la réponse est plus évidente car nous nous sommes rangés au sein du règne animal. Néanmoins, nous pensons fermement être l'espèce la plus évoluée de ce règne. Sans rentrer dans un ethnocentrisme, l'être humain a réussi à prendre une place sur terre qu'aucune autre espèce dans l'histoire telle que nous la connaissons n'a jamais réussi à faire. En effet, même si les dinosaures ont un jour dominé et peuplé la planète toute entière, ils ne l'ont jamais transformé en conscience. Contrairement à ce que nous avons fait avec les conséquences écologiques que nous connaissons. Qu'est-ce que nous cherchons à obtenir quand nous faisons tout cela ? Selon moi, ce n'est pas un signe d'intelligence évoluée que de préparer sa propre annihilation. Toutefois, je ne crois pas non plus que nous sommes une erreur de la nature. Je ne crois pas non plus que nous en sommes les sauveurs. Malheureusement, nous avons fait le choix de considérer que nous étions des consciences supérieures s'octroyant un pouvoir auto-proclamé de domination. C'est ainsi que nous avons abandonné nos facultés extraordinaires qui nous liaient intimement et dans un parfait équilibre avec tout ce qui nous entoure. Au profit de quoi ? D'un puissant outil analytique: le cerveau. Il nous a amené à façonner le monde à nos désirs et ce nouveau monde est devenu notre nouvelle illusion dont nous avons beaucoup de difficultés à nous défaire. Piégés dans nos choix dus probablement à la seule caractéristique spécifique, voire unique qui nous différencie véritablement des autres espèces que nous connaissons sur terre, celle de la connaissance de notre finitude. De manière plus générale, celles de nos croyances. Alors comment retrouver notre juste place, celle qui favorise l'équilibre entre tous les systèmes ? La réponse se trouve probablement à l'époque où nous étions tous connectés. Finalement, ne serait-ce pas là, dans l'action de nous reconnecter à nous-mêmes, de manière honnête, intègre, libre et écologique que se trouveraient les prémices de notre but existentiel. Celui de faire émerger l'être humain qui est originellement en nous et en laissant derrière, nos créations destructrices. C'est-à-dire, l'avoir humain et le faire humain.

 

Tout véritable objectif de vie commence par un questionnement existentiel

En quoi "accompagner" résonne-t-il vraiment chez moi ? A quoi fait-il autant écho pour que je décide de tourner la page à une vie où je ne manquais matériellement de rien, une vie où j'étais arrivé à un équilibre intérieur satisfaisant, une vie où j'étais arrivé vers les sommets professionnels que je m'étais fixé d'atteindre. Au bout du compte, une vie où je ne trouvais plus assez de sens à ce que je faisais ? C'est d'ailleurs lorsque l'on a obtenu ce que l'on voulait du monde matériel que les questionnements existentiels prennent de plus en plus d'espace et d'importance. Qu'est-ce que je veux vraiment faire de ma vie ? Est-ce à moi de le définir ou bien est-ce déjà écrit d'avance ? Quel crédit puis-je vraiment accorder à tout ce que je suis entrain de vivre et de découvrir dans tous mes chemins d'éveil ? Et quel noble but, je souhaite véritablement atteindre dans cette vie ?

 

Un questionnement important sur le sens que j'en donne de l'accompagnement

 

A force de me poser toutes ces questions, je me suis décidé à essayer d'y répondre en évitant d'obtenir une réponse dogmatique. En effet, que ce soit une question ou une réponse, je la laisse systématiquement ouverte, qu'elle porte sur une croyance ou une connaissance car rien en soi ne peut être une vérité absolue puisque toute chose est relative par rapport à une autre. Néanmoins, le but recherché est de s'en approcher avec la plus grande justesse et la plus grande ouverture scientifique possible. Le point problématique de cette approche réside dans la difficulté de transmettre facilement l'enseignement au plus grand nombre. C'est à mon sens là où tous les courants religieux se heurtent dans les limites de la justesse et de l'ouverture de leurs enseignements. De ce constat, il y aurait donc un choix à faire dans la façon d'accompagner son prochain.

 

Accompagner pleinement mon prochain, d'égal à égal, sur son chemin de vie

Ce n'est pas un hasard s'il m'a fallu autant d'années pour trouver mes véritables objectifs de vie. Ceux avec lesquels je me sens complètement aligné. Pour parvenir à cette destination, le chemin a été très long et très intense. Il n'est pas à la portée de celui qui attend et qui espère. Il est à la portée de celui qui commence à croire et qui finit par agir. Je doute fortement aujourd'hui que la plupart d'entre nous ait obtenu ses propres réponses. Pour la bonne et simple raison que si cela avait été le cas, le monde dans lequel on vivrait serait complètement différent de celui que l'on connaît. Il ne faut pas oublier que toute manifestation matérielle est engendrée par les énergies qui la composent, elles-mêmes engendrées par les consciences qui les génèrent. Le commencent de mon existence est bien là, à la place qu'elle doit être. Celle de la conscience. Celle du choix que je fais librement et pleinement, d'accompagner mon prochain, d'égal à égal, sur son chemin de vie avec tout ce que je suis. Mon être, mon savoir et mon savoir-être.

©2020, MY AWAKENING ENERGY by MY CLOVER ENERGY